tactique


tactique

tactique [ taktik ] n. f. et adj.
• v. 1657; gr. taktikhê (tekhnê) « art de ranger, de disposer »
I N. f.
1Art de combiner tous les moyens militaires (troupes, armements) au combat; exécution locale, adaptée aux circonstances, des plans de la stratégie. Tactique d'infanterie. Tactique aérienne, navale. Par anal. La tactique d'une équipe de football, d'un boxeur.
2(1788) Fig. Ensemble des moyens coordonnés que l'on emploie pour parvenir à un résultat. 3. plan, stratégie. « Tactique parlementaire » (Mirabeau). « L'ordinaire tactique de son père était de la ramener ainsi à la maison » (Zola). Changer de tactique. Essayer une nouvelle tactique. Ce n'est pas la bonne tactique.
II Adj. (1860) Relatif à la tactique. Aviation tactique. Arme nucléaire tactique. préstratégique. (Au sens large) stratégique. Un plan tactique d'ensemble.

tactique nom féminin (grec taktikê takhné, art de ranger) Art de diriger une bataille, en combinant par la manœuvre l'action des différents moyens de combat et les effets des armes, afin d'obtenir un résultat déterminé ; cette manière de combattre elle-même pendant la bataille. Moyens habiles employés pour obtenir le résultat voulu : Tactique parlementaire.tactique (synonymes) nom féminin (grec taktikê takhné, art de ranger) Art de diriger une bataille, en combinant par la manœuvre...
Synonymes :
- stratégie
Moyens habiles employés pour obtenir le résultat voulu
Synonymes :
- méthode
- système
tactique adjectif Relatif à la tactique. ● tactique (synonymes) adjectif Relatif à la tactique.
Synonymes :
- stratégique

tactique
n. f. et adj.
rI./r n. f.
d1./d MILIT Art de conduire une opération militaire limitée dans le cadre d'une stratégie.
d2./d Ensemble des moyens que l'on emploie pour atteindre un objectif; conduite que l'on adopte pour obtenir qqch. Changez de tactique: il est sourd à vos arguments.
rII./r adj. Relatif à la tactique. Mission, opération tactique.

I.
⇒TACTIQUE1, subst. fém.
A. — 1. Art d'utiliser les meilleurs moyens pour atteindre un certain objectif; ensemble de ces moyens. Changer de tactique; mettre au point une tactique. La grande tactique des écoliers est de demander à sortir pendant la classe sous prétexte de satisfaire à différents besoins; la règle est de n'en laisser sortir qu'un à la fois, afin que les deux camarades ne se rencontrent pas pour jouer dans les cours (CHAMPFL., Souffr. profess. Delteil, 1853, p. 94). Byron est excédé (...) de Caroline, d'autre part (...) sa tactique envers elle est pour une appréciable mesure dictée avant tout par Lady Melbourne (DU BOS, Journal, 1928, p. 215).
2. En partic. Technique pour appliquer une stratégie définie, qui combine, en vue d'un maximum d'efficacité et en fonction des circonstances, tous les moyens et formes de combat utilisables. J'abordais (...), à la fin de 1895, l'enseignement de la tactique générale à l'École supérieure de guerre (FOCH, Mém., t. 1, 1929, p. XX). Ce sont les chars, les avions, la tactique des Allemands qui ont surpris nos chefs (DE GAULLE, Mém. guerre, 1954, p. 267).
B. — P. anal.
ÉCON., POL., SOC. Tactique oratoire, parlementaire. Continuons sur sa tactique de calomnie, sur le savoir-faire de ce candidat libéral (...). Il a, dit-il, choisi au hasard (...). On peut, en ayant l'air de choisir au hasard, faire passer Corneille pour un poète des halles (FOURIER, Nouv. monde industr., 1830, p. 35). Il y a encore un autre artifice dans la tactique révolutionnaire de la grève générale (JAURÈS, Ét. soc., 1901, p. 107).
Tactique commerciale. ,,Art de disposer et d'employer les équipes de vente sur le terrain où elles doivent agir et où elles ont été amenées par les opérations dont l'ensemble constitue la stratégie commerciale`` (LAUZEL-MUSS. 1970).
JEUX. On peut aussi choisir la tactique qui consiste à « profiter du gain » (Jeux et sports, 1967, p. 480).
— Domaine des sentiments. La dignité muette de cette vierge semblait une fois encore le calcul savant d'une femme rompue à la tactique de la passion (ZOLA, Bonh. dames, 1883, p. 722).
Par tactique. Par tactique, pour le mettre hors de lui (ZOLA, Argent, 1891, p. 309).
Prononc. et Orth.:[taktik]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. I. Subst. masc. 1310-20 « celui qui enseigne l'art de la guerre; auteur d'un traité de tactique » (JEAN DE VIGNAY, Li livres Flave Vegece de la chose de chevalerie, éd. L. Löfstedt, l. 3, prol., p. 71: mestres d'armes, que il apelerent tactiques); 1688 (J. des savants, p. 379 ds Fonds BARBIER: on trouve dans les plus anciens tactiques quelques mots propres de cet art). II. Subst. fém. 1. 1657-59 milit. « art de combiner tous les moyens militaires au combat » ici, p. plaisant. (G. TALLEMANT DES RÉAUX, Historiettes, éd. A. Adam, t. 1, p. 427: après sa mort [de M. de Chartres] on trouva dans ses papiers une tactique de plats [ds l'éd. de Monmerqué et P. Paris, t. 9, p. 409, tactique de plats est défini « ordonnance ou système pour dresser les plats »]); 1690 (FUR.: Elian chez les Anciens a escrit de la Tactique); 1791 tactique navale (J. CLERK, Essai méthodique et historique sur la tactique navale, trad. en fr. par D. Lescallier, Paris, 1791 - an VI ds Catal. gén. des l. imprimés de la B.N.); 2. 1788 p. ext. « ensemble des moyens coordonnés que l'on emploie pour parvenir à un résultat » (J.-J. BARTHÉLÉMY, Voyage du jeune Anacharsis en Grèce, t. 2, p. 509: la tactique de toutes les vertus). I empr. au gr. « qui concerne l'arrangement, spécialement l'organisation ou l'alignement d'une troupe; propre ou habile à faire manœuvrer des troupes, habile tacticien »; dér. de « ranger, assigner une place ». II empr. au gr. (s.-ent. ) « l'art de ranger ou de faire manœuvrer des troupes, la tactique », de .
II.
⇒TACTIQUE2, adj.
Relatif à la tactique, qui est du ressort de la tactique.
A. — ARM. [Corresp. à tactique1 A] Qui s'emploie au combat, qui concerne le combat. Armes tactiques; nucléaire tactique; salle tactique; unité tactique. Nous avons parlé de la masse; elle absorbe pour la guerre toutes les forces physiques et morales du pays. Il en sera de même dans toute opération tactique, si petite soit-elle. La plus grande partie des forces, sinon la totalité, sera réservée comme masse de choc (FOCH, Princ. guerre, 1911, p. 43). La continuelle évolution des programmes et des commandes liés (...) aux impératifs techniques et tactiques (Industr. aéron. fr., 1962, p. 8).
B. — P. anal. [Corresp. à tactique1 B] Erreur, habileté tactique. On ne manipule pas Augustin (...) par un ton militaire et des bons points (...). Mme Méridier marquait non pas une indécision, ni un doute, mais une simple hésitation tactique (MALÈGUE, Augustin, t. 1, 1933, p. 65). Les grandes affaires, après une retraite tactique en 1946 ont-elles repris, si elles l'ont jamais perdu, la réalité du pouvoir? (MEYNAUD, Groupes pression en Fr., 1958, p. 48).
C. — LING. [Chez Bloomfield] Forme tactique. Les combinaisons de taxèmes, ou très fréquemment, de simples taxèmes, apparaissent comme des dispositions grammaticales conventionnelles, les formes tactiques (L. BLOOMFIELD, Le Lang., trad. par J. Gazio, Paris, Payot, p. 157).
Prononc. et Orth.:[taktik]. Att. ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist. A. 1. a) 1840 (?) arm. (G. DUFOUR , Cours de tactique d'apr. Lar. 19e t. 14, p. 1389d: ses principes tactiques); b) 1865 « utilisable au combat » (L. Ch. GRIVET, Ét. sur la tactique, chap. 8, p. 124: les formations tactiques des Français); c) 1970 club tactique « salle d'instruction militaire où on simule les combats » (ROB. Suppl.); 2. 1933 p. anal. (MALÈGUE, loc. cit.). B. 1. 1962 chim. polymères tactiques (GRAND.); 2. 1970 ling. forme tactique (L. BLOOMFIELD, loc. cit.). Empr. au gr. (v. tactique1). Au sens A 1 c, empr. à l'angl. tactic-club; au sens B 2, empr. à l'angl. tactic form (1933, L. BLOOMFIELD, Language, X, p. 166 ds NED Suppl.2).
STAT. Tactique1 et 2. Fréq. abs. littér.:608. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 583, b) 650; XXe s.: a) 1 074, b) 1 093.
DÉR. Tactiquement, adv. De manière tactique, en ce qui concerne la tactique. a) Arm. [Corresp. à supra A] Il y avait lieu de rechercher pourquoi, malgré la supériorité numérique que je croyais avoir donnée à nos armées, l'action offensive puissante tentée de Longwy à la Sambre avait tactiquement échoué si complètement (JOFFRE, Mém., t. 1, 1931, p. 301). b) P. anal. [Corresp. à supra B] Les armes physiques et techniques ne suffisent pas à l'équipe. Celle-ci doit se préparer tactiquement; elle doit équilibrer ses lignes pour déséquilibrer l'adversaire (J. MERCIER, Footb., 1966, p. 87). []. 1re attest. 1903 (FOCH, Princ. guerre, 1re éd., p. 130); de tactique2, suff. -ment2.

tactique [taktik] n. f. et adj.
ÉTYM. 1690, Furetière; lat. tacticus, grec taktikê (tekhnê) « art de ranger, de disposer » (tattein).
———
I N. f.
1 Milit. Anc. « Science de ranger les soldats en bataille et de faire les évolutions militaires » (Furetière). → Évolution, cit. 1.
Mod. Art de combiner tous les moyens militaires (troupes, armements) au combat; exécution locale, adaptée, aux circonstances, des plans de la stratégie. Stratégie (cit. 1). || Tactique d'infanterie. || Tactique aérienne, navale. || Tactique d'encerclement. || La tactique de la terre brûlée.
1 D'un côté la précision, la prévision, la géométrie, la prudence, la retraite assurée, les réserves ménagées, un sang-froid opiniâtre, une méthode imperturbable, la stratégie qui profite du terrain, la tactique qui équilibre les bataillons (…)
Hugo, les Misérables, II, I, XVI.
Par métaphore. → Étourneau, cit. 1. — Par anal. (Sports). || La tactique d'une équipe de football (cit. 2), d'un boxeur (→ Gong, cit. 6).
2 (1788). Ensemble des moyens (2. Moyen) coordonnés que l'on emploie pour parvenir à un résultat. 2. Marche (à suivre), 3. plan, 2. politique. || Tactique et stratégie. || Tactique parlementaire (Mirabeau, in Brunot). || Tactique révolutionnaire (→ Diplomatie, cit. 2). || Changer de tactique. || Essayer une nouvelle tactique.Fam. || Ce n'est pas la bonne tactique.
2 La tactique très perfide des royalistes et des prêtres, à cette époque, était d'exploiter les souffrances infinies du peuple, d'en accuser la Révolution (…)
Michelet, Hist. de la Révolution franç., V, XII.
3 La Trouille, sans une parole, habituée à ces courses, galopait avec des sauts de chèvre. L'ordinaire tactique de son père était de la ramener ainsi à la maison, où il l'enfermait.
Zola, la Terre, III, III.
Fam. Tactique habile. || Il n'a pas la tactique.
———
II Adj.
1 (Mil. XIXe). Relatif à l'emploi des moyens de combat. || Dispositions tactiques.(1860). Utilisable au combat. || Formation (cit. 1) tactique. || Aviation, arme nucléaire tactique.
2 (XXe). Qui concerne la manière d'utiliser des moyens pour arriver à ses fins. || Erreur tactique. Stratégique. || Un plan tactique d'ensemble (→ Atteindre, cit. 38). || Faire preuve d'habileté tactique.
Club tactique : salle d'instruction militaire où on simule les combats (le jargon militaire utilise l'anglic. tactic-club).
DÉR. et COMP. Tacticien, tactiquement. V. Atactique.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Tactique — La tactique est l art de diriger une bataille, en combinant, par la manœuvre, l action des différents moyens de combat en vue d obtenir le maximum d efficacité. En dehors du domaine militaire et par extension, ce terme s applique à toute… …   Wikipédia en Français

  • TACTIQUE —     Tactique, s. f., signifie proprement ordre, arrangement; mais ce mot est consacré depuis longtemps à la science de la guerre. La tactique consiste à ranger les troupes en bataille, à faire les évolutions, à disposer les troupes, à se… …   Dictionnaire philosophique de Voltaire

  • tactique — TACTIQUE. s. f. Terme dogmatique. L art de ranger des troupes en bataille. Il ne se dit guere qu en parlant des anciens. La tactique des anciens Grecs & Romains. il entend bien la tactique …   Dictionnaire de l'Académie française

  • tactique — (ta kti k ) s. f. 1°   L art de combattre et d employer les trois armes principales, infanterie, cavalerie et artillerie, dans les terrains et les positions qui leur sont favorables. La tactique exécute les mouvements qui sont commandés par la… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • TACTIQUE — s. f. L art de ranger des troupes en bataille, de camper, de faire les évolutions militaires, etc. La tactique des anciens. Entendre bien la tactique, la tactique militaire. On dit dans un sens analogue, La tactique navale.   Il se dit,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • TACTIQUE — n. f. Art de disposer et de manoeuvrer les troupes sur le terrain, de les employer au combat. La stratégie et la tactique. Tactique navale, Art de faire évoluer les bâtiments, les escadres au combat. TACTIQUE se dit, figurément, de la Marche… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Tactique militaire utilisee par Alexandre le Grand — Tactique militaire utilisée par Alexandre le Grand La tactique militaire utilisée par Alexandre le Grand (356 323) démontre qu il a été l un des plus grands généraux de l histoire. Au cours des batailles du Granique (334) et d Issos (333)… …   Wikipédia en Français

  • Tactique militaire utilisée par alexandre le grand — La tactique militaire utilisée par Alexandre le Grand (356 323) démontre qu il a été l un des plus grands généraux de l histoire. Au cours des batailles du Granique (334) et d Issos (333) remportées contre l armée perse de Darius III, Alexandre… …   Wikipédia en Français

  • Tactique (en sport) — Tactique (sport) Article principal : Tactique. Tactique en sport …   Wikipédia en Français

  • Tactique (en sports de combat) — Tactique (sport) Article principal : Tactique. Tactique en sport …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.